le contrat du siècle

martens

Quand on parle de changement en Espagne, la première chose qu’on pense c’est à changer les visages des animateurs des journaux télévisés par des coquettes femmes.

Par contre, l’Europe ‘charge les batteries’. La crise presse le pas à la révolution sur Internet. En revanche il ne s’agit pas de changer ‘jingles’ ou mettre des jolies femmes non plus pour les nouvelles : ce n’est pas une mauvaise idée d’avoir des collègues intelligentes, qui communiquent assez couramment, avec crédibilité… et qui parlent des langues, à propos. Mais la crise nous a obligés à faire quelque chose plus radical, et ça ne serait pas du tout facile à faire…

Il y a un projet européen absolument pionnier pour faire des informations sur le net, utilisant les plateformes traditionnelles pour mettre une nouvelle façon interactive et multinationale de faire des informations en commun.

L’Espagne fera partie du noyau dur du Réseau de Télévisons Européennes. 71 millions d’euros sont en jeu : un juteux contrat pour faire des informations dans le temps de crise. Oui, j’ai dit bien : pour faire des informations, parce qu’une fois que le projet soit adjugé, la ligne éditoriale sera aux mains de professionnels.

tve_logo_pq2Bruxelles s’est rendu compte de ce qui le message européen ne fait pas partie de la ‘langue de bois’ institutionnelle et elle a décidé de disposer des meilleures services d’informations pour la tâche de raconter l’Europe aux citoyens : des journaux télévisés et des émissions spéciales.telecinco3

L’audiovisuel espagnol a pari à l’Europe et il prépare déjà la Présidence Européenne avec la Belgique el l’Hongrie. Autant le public que le privé : d’un côté la TVE et les régionales ; d’un autre, Telecinco et Antena 3.

ebuIl s’agit de rigueur : il faut douer de crédibilité à l’information pour réussir un intérêt des citoyens sur Bruxelles, c’est-à-dire, sur l’Union Européenne. Il y a trois candidats au « contrat du siècle », mais la décision finale est en retard. La Commission Européenne devait faire public la décision avant Noël, mais nous sommes encore sans en savoir plus. La décision finale ne sera donc définitive, on est sûr. Les trois consortiums seront présélectionnés et on commencera alors la vraie lutte politique.

Le ‘consortium EBU’ coordonné par « l’European Broadcasting Union » est dirigée par la télévision belge francophone : la RTBF,_anews-journalist-web-213x71px2 un leader modeste, mais courageux. D’autre part, l’Espagne fait un doublet avec les audiences de TVE et elle s’ajoute à quelques unes régionales. En plus d’EBU, Center TV Düsseldorf et [a]news sera sous-traité du consortium RETV. En tout cas, l’Espagne est déjà le pays le mieux représenté dans le projet.

Il dirait un ami à moi comme ça : « Avec tous ces millions, José María, tu achètes 150 appartements !». Même plus – j’ajoute – avec la crise. Le projet du 71 millions d’euros sera complètement payé avec les fonds européens.

Les radios et les télévisions européennes sont donc mis dans une expérience inédite : approcher l’Europe aux européens avec une langue plus proche et avec les utiles du futur. Les radios ont déjà commencé à joindre sur EURANET et les télévisions ont déjà leur web interactive en neuf langues.

Les responsables de Communication de la Commission Européenne ont mis en pratique l’aventure informative la plus ambitieuse de tout l’historie de l’UE.

Et pour ceux qui pensent qui nos parlons de propagande, lisez le règlement de EUTVNET. J’appuie cette initiative depuis une position professionnelle de journaliste indépendant, parce qu’il a des garanties d’indépendance éditorial, de liberté de presse et de neutralité informative. Les stations radio et télé qui fassent EURANET et EUTVNET, elles-mêmes doivent se doter d’une ‘lettre éditorial’ : voilà la crédibilité du projet. Personne ne dira quelles nouvelles doivent-ils offrir et comment doivent-ils les faire non plus, même pas dans quel station ou chaîne ni à quelle heure non plus.

En tout cas, il reste en Espagne des chaînes de télévision qui continuent à se méfier de l’Europe et qui ont refusé l’offre de faire une radio et une télévision plus professionnelle, avec plus de ressources. D’argent européenne, que c’est à tous, pour faire des bons journaux télévisés : de bonne radio et de bonne télévision.

raiBruxelles a attiré l’attention des responsables de l’information. On a quelques mois pour convaincre Bruxelles sur qui peut le faire mieux dans un ‘dialogue compétitive’ parmi les consortiums sélectionnés. Même pas les grands auront d’avantage parce qu’il faut ajouter 15 chaînes et couvrir un marché de 250 millions de téléspectateurs, juste la moitié de l’Europe. Le consortium de télévisions qui gagnera le ‘contrat du siècle’ aura les ressources pour produire des journaux de qualité et nous, les correspondants, aurons plus de ressources pour leur raconter ce qu’ils veulent savoir.  tf1

logortvaPour la première fois, RTVE participe dans un grand projet informatif européen dans le group où il est EBU, l’ « European Broadcaster Union » : Eurovision, connu comme ça pour tous. Les télévisions régionales espagnoles se sont faites concurrence avec le même dorsal : les andalouses, les canariennes, les castillanes, les navarraises, les manchegos et les catalanes. Parmi les étrangers, ceux qui ont confirmé leur participation dans ce projet d’Eurovision sont : la RAI, TF1, et la chaîne d’informations Canal+ France, iTele ; les polonais du chaîne publique nationale, TVP ; et les chaînes publiques hongroise, slovène, tchèque, slovaque et suédoise.canal_logo_tv31promecal_dimanchatvcanaria

En face sont-ils Telecinco et Antena 3. Leur consortium est dirigé par une maison de production de Berlin, Media Consulta, a3qui produira les programmes européens pour leurs clients associés. Un troisième consortium de télévisons locales italiennes et britanniques, dirigées par l’ITV (10 Local TV), complète le panorama d’entreprises qui aspirent aux millions.

Anuncios

No hay comentarios todavía... ¡Sé el primero en dejar uno!

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: